Actualités

Les travaux de la session plénière ont repris après une trêve estivale. C’était du 11 au 14 septembre au Parlement européen de Strasbourg.

Le lundi 11 septembre, les parlementaires européens ont ouvert la séance par une minute de silence pour les victimes du terrorisme et celles de l’Ouragan Irma. Ils se sont souvenus également des victimes de l’attentat du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis.

Le mercredi 13 septembre, je suis intervenu en plénière pour exhorter la Commission européenne à débloquer les fonds d’urgence et de solidarité pour venir en aide aux victimes de l’Ouragan Irma.

le jeudi 14 septembre le “mandat” de la nouvelle commission spéciale du parlement a été adoptée. Celle-ci vise à œuvrer pour la lutte contre le terrorisme. Elle compte 30 membres dont, une présidente et quatre vice-présidents. L’objectif de cette commission est de faire une expertise de l’envergure de la menace terroriste sur le sol européen, et démontrer les manques, faiblesses et divergences dans les mesures de lutte contre le terrorisme, et elle proposera des solutions.

De nouvelles procédures en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et à « augmenter les absorptions des forêts » pour la lutte contre le changement climatique ont été voté.

Enfin, les parlementaires européens ont adopté avec une large majorité pour faciliter l’accès à des biens et produits, tels que ” les téléphones, les distributeurs automatiques de billets, les distributeurs de titres de transport ou les bornes d’enregistrement” en conformité avec les normes européennes.

Mais le temps fort de cette session plénière était le lancement du débat le mercredi 13 septembre, par le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker qui a livré son discours annuel sur « l’état de l’Union » devant les parlementaires européens. Ce discours reflète sa vision pour le futur de l’Europe. Il a insisté sur les avancées que nous devons tous faire dans tous les domaines pour consolider l’Union sur des fondements de valeurs partagées.  Il a évoqué d’autres domaines tels que :

Le commerce international

Il a évoqué l’opportunité d’ouverture des négociations avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande et la possibilité de les conclure avant la fin de son mandat en 2019.

Les investissements étrangers

Dans ce domaine, le Président de la Commission européenne a annoncé la création d’un « cadre » européen sur le contrôle des investissements étrangers dans l’UE pour la protection les secteurs stratégiques quand une entreprise étrangère souhaite faire une acquisition stratégique.

Les travailleurs détachés

À ce sujet, la Commission européenne propose la mise en place d’une « autorité commune » visant à contrôler dans tout l’UE les mécanismes mis en place et qui encadrent les appels aux travailleurs détachés, afin de mettre fin au dumping social.

Le Cyber-sécurité et le terrorisme

En matière de lutte contre la Cyber-sécurité et le terrorisme, Monsieur Junker a proposé que soit créée une « Agence européenne de cyber sécurité, pour mieux se défendre contre ces attaques ».

La migration

Monsieur Juncker a annoncé que prochainement, la Commission présenterait des propositions axées sur les retours et renvois des migrants en séjours illégales. Il a évoqué la solidarité avec l’Afrique et la possibilité de « l’ouverture de voies de migration légale ». 

 

 

Retour à Strasbourg pour quatre jours de session plénière ! C’est la dernière avant la pause estivale.

Durant cette session plénière, j’interviendrai sur deux sujets:

  • Le rapport Omarjee relatif à la promotion de la cohésion et du développement dans les RUP;
  • La lutte contre les causes profondes de la migration.

Mais, les députés européens débattrons et voterons aussi sur des textes, tels que :

Les Violations des droits de l’homme dans le contexte des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, dont le génocide;
La lutte contre le terrorisme et le vote sur la mise en place d’une nouvelle commission;
Le rôle du tourisme lié à la pêche dans la diversification du secteur de la pêche;
Le rôle de la culture dans la diplomatie de l’UE;
Les droits de l’homme et à la démocratie…

Pour en savoir plus : http://ow.ly/rK6930dgIcR

Photos : © European Union 2017 – European Parliament

alttext
Actu développement

30/06/2017


La 33e session de l’Assemblée parlementaire paritaire (APP) à laquelle j’ai participé s’est réunie à St. Julian’s(Malte) du 18 au 22juin, en présence des parlementaires des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et des parlementaires l’Union européenne (UE).

Lors de cette rencontre, les parlementaires ont débattu sur des sujets brulants tels que : le terrorisme, la famine, les sanctions dans les cas de crimes contre l’humanité, la situation au Burundi, les moyens pour l’éradication de la pauvreté, la bonne gouvernance, la corruption, les conflits armés et les effets néfastes du changement climatique…

pour en savoir plus, c’est ici

Copyright: © European Union 2015 – Source : EP.

Du 12 au 15 juin, les parlementaires européens se sont réunis en session plénière à Strasbourg.

Durant cette session plénière, ils ont adopté de nouvelles mesures, telles que : La lutte contre les écarts des pensions entre hommes et femmes dans l’Union européenne. À titre d’exemple, la pension d’un homme est en moyenne  40% Dans l’Union européenne, la pension d’un homme est en moyenne 40 % plus élevée que celle d’une femme.  Les parlementaires  ont proposé  à titre d’exemple  pour lutter contre ces écarts : « des périodes de cotisation prenant en compte la prise en charge d’enfants », la réduction des émissions de CO2 dans l’Union européenne,  une résolution sur la politique de cohésion de l’Union européenne pour l’après-2020.

Les 30 ans du programme Erasmus+ ont été célébrés. En effet, ce programme  a été lancé en 1987 et a permis à plus de 9 millions de jeunes d’étudier, d’être bénévole ou de travailler à l’étranger.

Le glyphosate a pris place dans les débats durant la session. Les parlementaires européens ont émis des doutes sur la procédure d’évaluation de la sécurité de celui-ci. Il n’est autorisé que jusque fin 2017.

Enfin, les parlementaires européens ont débattu sur la décision du Président américain Donald Trump de se retirer de l’accord de Paris sur le changement climatique. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani et Adina-Iona Valean (Présidente de la commission parlementaire de l’environnement ont pris part à ce débat, Dans ce cadre, le Président du Parlement européen a  insisté sur le fait que : « Le changement climatique est l’un des plus grands défis mondiaux de notre temps. En s’y attaquant, l’Union européenne crée de nouvelles opportunités pour nos citoyens et notre industrie. La décision de l’administration américaine est tout simplement une erreur »…

Pour sa part, La Commissaire de l’environnement  a réclamé des actions concrètes : « Nous devons traduire nos paroles en actes, faute de quoi l’accord de Paris ne restera qu’un moment de notre histoire où nous avons décidé d’agir pour lutter contre le changement climatique sans finalement y parvenir »

Photo : © European Union 2017 – European Parliament
https://www.flickr.com/photos/european_parliament

Le Député européen Maurice PONGA a reçu le 27 avril au Parlement européen de Bruxelles un groupe de polynésiens.

L’objet de cette rencontre était d’échanger sur le travail du Député et les actions de l’Union européenne à destination de la Polynésie française.

 

 

Photo © European Union 2017