Actualités

Les membres de la commission parlementaire du développement se sont réunis à trois reprises au mois de septembre à Bruxelles.

Une première fois le 3 puis les 17 et 18 septembre. A cette occasion,  les Députés ont notamment discuté du programme ERASMUS pour tous – nouveau programme en matière d’éducation et de formation professionnelle pour la période 2012 – 2020. Le Député européen Maurice PONGA est intervenu dans les débats pour expliquer les amendements qu’il allait déposer sur le rapport pour que l’outre-mer bénéficie pleinement des opportunités de ce programme en prévoyant l’éligibilité des PTOM (Pays et territoire d’outre-mer) au programme et en proposant l’attribution de bourses spéciales, pour les étudiants outre-mer.

Le mardi 18 septembre, Maurice PONGA, a co-présidé une audition intitulée “Comment faire des PTOM des relais de la politique de développement de l’UE”. Cette audition organisée par le Député calédonien avait pour objectif de mieux faire découvrir aux Parlementaires européens les richesses des PTOM. M. PONGA avait invité comme expert pour la Nouvelle-Calédonie, M. DELADRIERE, qui a présenté avec brio le rôle que les PTOM pourraient jouer en matière de développement dans leur région.

Lors de la session plénière qui s’est tenue à Strasbourg du 10 au 13 septembre 2012, les  Députés européens ont échangé avec le Président de la Commission européenne, José Manuel BARROSO sur l’état de l’Union et notamment sur les mesures qui devraient être prises pour faire face à la crise dans la zone euro.

En outre, plusieurs rapports ont été débattus durant cette session sur l’efficacité énergétique, la politique étrangère, ou encore la politique de la pêche. Sur ce dernier dossier, le Député européen Maurice PONGA, responsable pour son groupe politique le PPE au sein de la Commission développement, s’est dit satisfait de la résolution adoptée par le Parlement européen, qui fixe les grandes orientations en matière de pêche pour la période 2014-2020. “La question de la cohérence de la politique de la pêche avec les objectifs du développement a bien été reprise par le Parlement et j’en suis heureux” a déclaré Maurice PONGA.

Le Député européen Maurice PONGA, membre de la Commission du développement a été récompensé le mercredi 20 juin 2012 par Fair Politics, une initiative de la Fondation Evert Vermeer.

Suite à la rédaction de ses avis sur la dimension extérieure de la politique commune de la pêche et sur la pêche illégale, Monsieur PONGA a été récompensé pour son implication dans la politique de cohérence de développement au titre de premier député parmi ses collègues du PPE.

Le travail des députés en faveur de cette politique de développement est contrôlé par CONCORD, une confédération européenne des ONG d’urgence et de développement qui comprend 600 ONG.

 

La commission parlementaire du Développement régional s’est réunie à deux reprises au mois de mai à Bruxelles les 8 et 29 mai. Lors de ces deux commissions, des échanges de vues ont eu lieu sur les très-attendus rapports portant sur les fonds structurels de la politique de cohésion. Les représentants des grandes organisations régionales européennes ont été invités à faire part de leur avis sur le train des mesures législatives relatives à la politique de cohésion. Sur ces dossiers, le Député européen Maurice PONGA défendra au mieux les intérêts des régions ultrapériphériques. Lors de ces commissions un projet d’avis portant sur la politique commune de la pêche a également été discuté. Comme l’a souligné Maurice PONGA, “la réforme de cette politique de la pêche mérite qu’un traitement différencié soit maintenu pour les régions ultrapériphériques qui supportent des contraintes que n’ont pas ou peu les régions européennes du continent.

La commission parlementaire du Développement s’est réunie à Bruxelles le lundi 14 mai.  Lors de cette réunion, le Député européen Maurice PONGA a présenté à ses collègues  le rapport qu’il a rédigé sur le changement de statut de Saint-Barthélemy, ancienne région ultrapériphérique (RUP) devenue Pays et Territoire d’Outre-mer (PTOM), avant son adoption à une très large majorité. L’île française de Saint-Barthélemy devient ainsi le 26ème Pays et territoire d’outre-mer associé à l’Union européenne et comme l’a rappelé le Député ultramarin “ce changement de statut répond aux spécificités et besoins exprimés par le territoire de Saint-Barthélemy sans pour autant porter atteinte aux intérêts de l’Union européenne“.

En outre, durant cette réunion, une discussion s’est engagée sur le nouveau règlement relatif à l’instrument de partenariat pour la coopération avec les pays tiers. Maurice PONGA a suivi avec grande attention le débat afin de défendre l’éligibilité des Pays et territoires d’outre-mer à cet instrument. Des amendements seront donc déposés en ce sens par M. PONGA.

Rendez-vous mensuel incontournable, le Parlement européen s’est réuni à Strasbourg du 21 au 24 mai en session plénière. Parmi les nombreux sujets à l’ordre du jour, plusieurs débats se sont notamment tenus sur la lutte contre l’homophobie, l’accès des PME aux fonds structurels, la pêche au thon rouge dans l’Atlantique Est et la Méditerranée. L’un des débats particulièrement très attendu était celui d’un rapport rédigé par la commission parlementaire de l’environnement voté le jeudi 24 mai et portant sur “une Europe efficace dans l”utilisation des ressources”. Ce rapport rappelle les objectifs que l’Union européenne s’est fixé en matière de protection de la biodiversité en Europe. Le Député ultramarin Maurice PONGA avait à ce sujet déposé des amendements sur le texte original pour attirer l’attention sur la réserve extraordinaire de biodiversité que constitue l’outre-mer européen et sur les manques de moyens actuellement mis en œuvre pour une protection efficace de cette biodiversité ultramarine.