Actualités

C’est autour d’un déjeuner-débat co-organisé par les Députés européens Maurice PONGA (PPE), Mariya NEDELCHEVA (PPE) et Louis MICHEL (ADLE) et l’association PASOAF qu’a été célébrée au sein du Parlement européen, “l’Année internationale des personnes d’ascendance africaine ” – année dédiée aux personnes d’ascendance africaine par l’Assemblée Générale des Nations unies dans la résolution 64/169.

Le déjeuner-débat s’est articulé autour de deux panels. Le premier, présidé par Mariya NEDELCHEVA, traitait du rôle de la diaspora dans le développement du continent africain. Mariya NEDELCHEVA a souligné ce rôle crucial joué par la diaspora dans le développement de l’Afrique, notamment via le transfert de fonds, mais a  également insisté sur la nécessité de lutter contre la fuite des cerveaux – entrave au développement des pays africains.

Le second panel présidé par Maurice PONGA portait sur l’apport de la diaspora dans les pays d’accueil. Pour Maurice PONGA, le rôle d’information et de sensibilisation de la diaspora, ainsi que son action visant à promouvoir le changement au sein de l’Etat d’accueil, méritaient d’être soulignés.

Lors des débats, les intervenants ont insisté sur la nécessité de promouvoir une meilleure connaissance et un plus grand respect de la diversité tout en soulignant les progrès accomplis et les défis restant à relever.

En conclusion, le Député européen Louis MICHEL a souhaité envoyer un message fort aux participants, déclarant que “l’accent doit être mis sur la capacité de l’homme à se projeter dans l’universalité et non sur la stigmatisation des différences”.

D’autres manifestations devraient être organisées avant la fin de cette année afin de  mettre à l’honneur cette Année internationale des personnes d’ascendance africaine.

 

Sur invitation du Député européen Maurice PONGA , deux groupes d’outre-mer de la Guyane et de la Réunion sont venus visiter le siège du Parlement européen à Strasbourg au mois de septembre.  Ces groupes étaient composés d’élus ainsi que de jeunes citoyens actifs et des chefs d’entreprises.

Pour le Député européen du Pacifique,  “il est  important  que des citoyens ultra-marins puissent venir dans le coeur de la vie démocratique européenne et voir celui qui les représente au niveau européen”.  Cette volonté de faire découvrir l’Europe aux utlra-marins n’est pas nouvelle. “ J’ai déjà reçu des calédoniens et je prévois de recevoir des polynésiens mais il est important que tous les ultra-marins, y compris ceux de l’océan Atlantique et de l’océan Indien  puissent venir découvrir ce qu’est l’Europe. Ce sont mes élécteurs, et ils peuvent compter sur mon engagement”  a déclaré le Député européen.

En septembre, les Députés européens se sont réunis à deux reprises à Strasbourg. Tout d’abord du 12 au 15 , puis du 26 au 29 septembre.  Un moment fort de ces sessions a été le discours sur l’Etat de l’Union européenne du Président de la Commission européenne, M. BARROSO. Dans son discours le Président BARROSO a rappelé la nécessité de renforcer l’Union européenne pour faire face à la crise.  Durant ces sessions de septembre, le Parlement européen a également franchi un pas historique en adoptant le ” Paquet Gouvernance économique”. En effet, l’Union européenne est actuellement dans une situation de crise  et il était crucial que les Parlementaires européens réagissent et expriment leur solidarité européenne.

La commission parlementaire du Développement s’est réunie à Bruxelles le 22 septembre afin notamment d’exprimer sa position sur le projet de budget 2012.

Sur ce dossier, le député européen Maurice PONGA avait déposé un amendement qui “appelait  à la mise en place d’un instrument de coopération dédié aux Pays et territoires d’outre-mer – distinct du Fonds européen de développement –  dans la mesure où l’objectif de leur association avec l’Union européenne, tel que prévu à l’article 198 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, n’est pas la lutte contre la pauvreté mais la promotion du développement économique et social ainsi que l’établissement de relations économiques étroites entre ces territoires et l’Union dans son ensemble.”  Lors du vote, l’amendement du député européen Maurice PONGA a été très largement soutenu par les membres de la commission du Développement (19 voix pour et 1 voix contre). “C’est un signal politique fort que la commission du Développement envoie à la commission du Budget : il faut un instrument financier dédié aux PTOM !” a déclaré le député originaire de Nouvelle- Calédonie.

Le mercredi 21 septembre les Parlementaires du Parti populaire européen (PPE) de la commission “développement régional” et du Comité des régions se sont réunis à Bruxelles.

L’objet de la réunion était d’échanger sur l’avenir de la politique de cohésion. En effet, la Commission européenne présentera sous peu les nouveaux règlements financiers de la politique de cohésion. Il était important que les Parlementaires européens et les membres du Comité des régions de la famille politique du PPE échangent ensemble sur le sujet.

Le Député européen Maurice PONGA s’est dit satisfait des échanges et defendra au mieux dans les négociations à venir la position particulière des régions ultra-périphériques dans la politique de cohésion.

Pour ce défilé du 14 juillet, un hommage particulier a été rendu aux soldats français de l’outre-mer.

Pour le Député européen Maurice PONGA représentant les citoyens du Pacifique au niveau européen cet hommage mérite d’être souligné. ” Je suis fier que la France reconnaisse cette richesse ultramarine” a déclaré le Député européen.