Actualités

Les 11 et 12 juillet s’est tenue la commission parlementaire du développement régional à Bruxelles.

Durant cette réunion, la Présidence du Conseil de l’UE à été à l’honneur. Tout d’abord, la Présidence Hongroise, via M. Tamás FELLEGI,  Ministre hongrois du développement national, a fait le bilan de ses six mois de présidence. Par la suite, Mme Elżbieta BIENKOWSKA, Ministre polonaise du développement régional a présenté le programme de travail de la nouvelle Présidence Polonaise.

 

Les membres de la commission parlementaire du développement se sont réunis à Bruxelles les 12 et 13 juillet.

Lors de cette réunion, le Député européen Maurice PONGA a pu interroger le Commissaire au Développement Andris PIEBALGS  sur le cadre financier pluriannuel 2014 – 2020 et les instruments financiers envisagés par la Commission européenne en matière de développement. En effet, pour Maurice PONGA, il est important que la Commission européenne travaille sur un instrument financier particulier pour les Pays et territoires d’outre-mer (PTOM) qui bénéficient actuellement du Fonds européen de développement (FED).

Les Députés européens ont siégé à Strasbourg du 4 au 7 juillet. Durant cette session de nombreux textes ont été votés par les parlementaires et notamment le rapport intitulé ” Cinquième rapport sur la cohésion et stratégie de la politique de cohésion après 2013″.

La résolution qui a été adoptée par le Parlement européen est ambitieuse. Elle invite notamment à la création d’une nouvelle catégorie de régions dans le cadre de la politique de cohésion permettant ainsi aux régions ayant un PIB compris entre 75% et 90% de  la moyenne communautaire de bénéficier des ressources supplémentaires. Cette idée à été soutenue depuis plusieurs mois par le Député européen Maurice PONGA, car elle permettrait selon lui plus d’égalité entre les régions européennes.

La résolution adoptée par la Parlement européen sur l’avenir de la politique régionale est disponible sur le lien suivant : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P7-TA-2011-0316+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR

 

En raison d’une actualité chargée, le Parlement européen a siégé à deux reprises au mois de juin.

Du 6 au 9 juin, les Députés ont siégé à Strasbourg. A cette occasion, le Parlement européen a adopté une résolution sur les relations commerciales entre l’Union européenne et le Canada.  Pour le Député Maurice PONGA il était important que le Parlement européen se prononce et rappelle ses priorités dans le cadre des négociations commerciales qui sont en cours entre l’Union européenne et le Canada. ” Si le Canada est un partenaire commercial certain de l’Union européenne, il est crucial que le Parlement européen relaye les préoccupations de ses citoyens situés tant dans les territoires européens que dans ceux faisant partie de la famille européenne, à savoir la protection et la défense de leurs intérêts! Par famille européenne, j’entends les pays et territoires d’outre-merqui, s’ils ne sont pas des territoires européens stricto sensu, entretiennent des relations privilégiées avec l’Union européenne, et en particulier avec les États membres auxquels ils sont rattachés. Dans le cadre de la négociation commerciale en cours, c’est l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, voisin du Canada, qui est particulièrement concerné. J’appelle donc la Commission européenne à défendre et à préserver, dans les négociations, les intérêts de ce pays et territoire d’outre-mer situé dans l’océan Atlantique nord ” a déclaré le Député européen.

Les 22 et 23 juin, c’est à Bruxelles que les parlementaires européens ont siégé afin de voter notamment la position du Parlement européenne sur la gouvernance économique.

 La commission parlementaire du développement régional s’est réunie à Bruxelles le 21 juin.

A cet occasion, les Députés européens ont voté un avis intitulé “Vers une capacité de réaction renforcée de l’UE en cas de catastrophe: le rôle de la protection civile et de l’aide humanitaire”.

Dans le cadre de cet avis, le Député européen Maurice PONGA avait déposé un amendement visant à souligner le rôle des régions ultrapériphériques et des pays et territoires d’outre-mer en la matière. “En effet,  ces derniers sont des points de relais européens sur tous les océans qui permettrait à l’Union européenne de réagir plus rapidemnet en cas de catastrophes si des capacités et des moyens y sont prépositionnés” a déclaré Maurice PONGA.

L’avis est disponible sur le lien suivant : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+COMPARL+PE-464.790+02+DOC+PDF+V0//FR&language=FR

Le 14 juin, la commission parlementaire du développement a voté à l’unanimité l’avis du Député européen Maurice PONGA sur la lutte contre la pêche illégale.

Dans son avis, le Député européen a souhaité rappeler la nécessité de concilier les exigences de la lutte contre la pêche illégale et les impératifs du développement, et notamment celui des pays Etats insulaires. La nécessité d’avoir une approche globale, impliquant également la société civile et les entreprises a été soulignée par Maurice PONGA.

M. PONGA a été pendant 3ans, Ministre en charge de la pêche au gouvernement de Nouvelle-Calédonie . Il porte ainsi une attention particulière à ces dossiers au Parlement européen.