Actualités

Les membres de la commission du développement se sont réunis les 2, puis 23 et 24 février à Bruxelles. Durant ces réunions, les Parlementaires ont notamment échangé sur l’efficacité et l’efficience de l’aide ainsi que sur le financement du développement. Ces échanges ont permis d’approfondir la position du Parlement européen sur le rapport en cours d’élaboration sur le financement pour le développement qui devrait être adopté en session plénière au mois de mai prochain, avant la tenue de la Conférence internationale sur le sujet d’Addis Abeba de juillet.

Le lundi 16 février, le Député européen Maurice PONGA a reçu un groupe de la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie au Parlement européen de Bruxelles. Cette rencontre a permis au Député de présenter son travail parlementaire ainsi que d’expliquer les liens qui unissent la Nouvelle-Calédonie à l’Union européenne. Les agriculteurs calédoniens ont également pu visiter le Parlamentarium pour comprendre plus en détails le fonctionnement du Parlement européen qui réunit 751 Députés des 28 États membres de l’Union européenne.

 

Les Députés européens se sont réunis à Strasbourg du 9 au 12 février. À l’ordre du jour de cette session des discussions importantes sur la préparation de la réunion informelle des chefs d’État ou de gouvernement du 12 février 2015. Les Députés ont également adopté durant cette session une résolution sur les travaux de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP/UE. Rapporteur pour le groupe PPE sur le sujet, le Député européen Maurice PONGA s’est félicité de l’adoption de cette résolution à une très large majorité et a appelé à un dialogue politique renforcé entre l’Union européenne et les pays ACP sur des sujets d’importance majeure tel que le nouveau cadre pour le développement post 2015 ou encore l’avenir de l’accord de Cotonou

 

 

Le lundi 12 janvier, le Député européen Maurice PONGA a reçu un groupe de citoyens calédoniens au Parlement européen de Strasbourg.

Cette rencontre a permis au Député de présenter son travail parlementaire ainsi que d’expliquer les liens qui unissent la Nouvelle-Calédonie à l’Union européenne.

Les membres de la commission du développement se sont réunis les 21 et 22 janvier à Bruxelles. Durant cette réunion, la secrétaire d’État parlementaire pour les affaires européennes auprès du Ministère letton des affaires étrangères, Mme Zanda KALNINA-LUKASEVICA est venue présenter les priorités de la présidence lettone en matière humanitaire. À cette occasion, le 1er Vice-Président a rappelé la nécessité pour l’Union européenne de disposer des crédits suffisants pour honorer les engagements pris au niveau européen en matière d’aide humanitaire et a invité le Conseil à s’assurer que lors de l’élaboration du budget en 2016, les crédits de paiements soient équivalents aux crédits d’engagements en matière d’aide humanitaire, eu égard à la nécessité de débloquer les fonds immédiatement pour venir en aide aux victimes de plus en plus nombreuses. Selon les Nations unies, environ 57,7 millions de personnes seront touchées par des crises en 2015. L’Union européenne se doit d’être là pour répondre aux besoins.

Les Députés européens se sont réunis à Strasbourg du 13 au 15 janvier pour la première session de l’année 2015.

À l’ordre du jour de cette session des discussions importantes sur le programme d’activités de la nouvelle présidence Letton. Les Députés ont également ratifié durant cette session l’accord de pêche entre l’Union européenne et les Seychelles autorisant les navires Seychellois à pêcher dans les eaux de Mayotte, en contrepartie de contributions financières importantes, suite au changement de statut de Mayotte en tant que région ultrapériphérique européenne. Si le Député ultramarin a voté en faveur de cet accord de pêche, il a insisté sur la nécessité que l’ensemble des redevances soient reversées aux Mahorais afin de développer leur secteur de la pêche et promouvoir une pêche durable dans la région.