Actualités

Les membres de la commission du développement se sont réunis les 21 et 22 janvier à Bruxelles. Durant cette réunion, la secrétaire d’État parlementaire pour les affaires européennes auprès du Ministère letton des affaires étrangères, Mme Zanda KALNINA-LUKASEVICA est venue présenter les priorités de la présidence lettone en matière humanitaire. À cette occasion, le 1er Vice-Président a rappelé la nécessité pour l’Union européenne de disposer des crédits suffisants pour honorer les engagements pris au niveau européen en matière d’aide humanitaire et a invité le Conseil à s’assurer que lors de l’élaboration du budget en 2016, les crédits de paiements soient équivalents aux crédits d’engagements en matière d’aide humanitaire, eu égard à la nécessité de débloquer les fonds immédiatement pour venir en aide aux victimes de plus en plus nombreuses. Selon les Nations unies, environ 57,7 millions de personnes seront touchées par des crises en 2015. L’Union européenne se doit d’être là pour répondre aux besoins.

Les Députés européens se sont réunis à Strasbourg du 13 au 15 janvier pour la première session de l’année 2015.

À l’ordre du jour de cette session des discussions importantes sur le programme d’activités de la nouvelle présidence Letton. Les Députés ont également ratifié durant cette session l’accord de pêche entre l’Union européenne et les Seychelles autorisant les navires Seychellois à pêcher dans les eaux de Mayotte, en contrepartie de contributions financières importantes, suite au changement de statut de Mayotte en tant que région ultrapériphérique européenne. Si le Député ultramarin a voté en faveur de cet accord de pêche, il a insisté sur la nécessité que l’ensemble des redevances soient reversées aux Mahorais afin de développer leur secteur de la pêche et promouvoir une pêche durable dans la région.

Les membres de la commission parlementaire du développement régional se sont réunis les 19 et 20 janvier à Bruxelles.

À l’ordre du jour de cette réunion, un échange de vues avec Corina CRETU, Commissaire chargé de la politique régionale ainsi qu’avec le Ministre des finances letton, M. Janis REIS qui exerce la présidence du Conseil. Pour le Député européen Maurice PONGA il est important d’avoir des échanges réguliers entre les trois principales institutions afin de s’assurer que l’ensemble des priorités du Parlement européen en matière de politique régionale est bien compris par les autres institutions et notamment la défense des spécificités des régions ultrapériphériques dans le cadre de cette politique européenne.

Les Députés européens se sont réunis à Strasbourg du 15 au 18 décembre pour la dernière session plénière de l’année 2014. À l’ordre du jour de cette session des votes très importants. En effet, après de longs mois de négociations entre les différentes institutions, un accord sur le budget 2015 a été trouvé et soutenu par les Députés européens. Un certain nombre d’avancées mérite d’être soulignées, comme l’augmentation de 10 millions d’euros en crédits de paiement pour l’aide humanitaire.

En outre, mardi 16 décembre, un texte attendu depuis plusieurs mois a également été voté au Parlement européen. Il s’agit du régime de l’octroi de mer – un régime qui vise à soutenir l’emploi local dans les régions ultrapériphériques françaises en exonérant de certaines taxes les produits fabriqués localement. Si le Député européen Maurice PONGA, rapporteur pour le PPE sur le sujet, se félicite de l’adoption de ce texte par le Parlement européen, dans la mesure où cela permet d’éviter tout vide juridique, ce dernier regrette néanmoins que le nouveau régime proposé par la Commission européenne ne réponde pas à l’ensemble des demandes portées par les régions ultrapériphériques françaises.

Le Député européen Maurice PONGA a accueili lundi 15 décembre au Parlement européen de Strasbourg un groupe de militants UMP de l’océan Indien, dont les participants sont originaires de l’Ile de la Réunion et de Mayotte. Le Sénateur Soilihi ABDOURAHAMANE élu de Mayotte était également présent pour échanger avec le Député ultramarin.

Ces rencontres sont importantes pour le Député européen Maurice PONGA, dans la mesure où elles permettent aux ultramarins de mieux découvrir le fonctionnement des Institutions européennes, et notamment pour le territoire de Mayotte qui est devenue une région européenne le 1er janvier 2014.

Les membres de la commission du développement se sont réunis le lundi 8 décembre à Bruxelles. A l’ordre du jour de cette réunion, l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et la République du Sénégal – accord sur lequel le Député européen Maurice PONGA est rapporteur pour le PPE.

Cet accord de pêche autorise 38 navires européens a pêcher dans les eaux sénégalaises le thon et le merlu noir.  La contrepartie financière de l’Union européenne se décompose en deux enveloppes : une première enveloppe annuelle d’environ 1,8 million d’euros  pour les  captures réalisées et une seconde de 750 000 euros par an pour soutenir la politique sectorielle des pêches de la République du Sénégal et notamment la recherche scientifique, la surveillance et la lutte contre la pêche illégale ainsi que la pêche artisanale, y compris la réhabilitation d’écosystèmes dégradés pour permettre la reconstitutions des stocks juvéniles.

C’est à une très large majorité que les membres de la commission du développement ont soutenu la ratification de cet accord de pêche durable, ce dont s’est réjoui le Député européen Maurice PONGA.