Actualités

Les travaux de la session plénière ont repris après une trêve estivale. C’était du 11 au 14 septembre au Parlement européen de Strasbourg.

Le lundi 11 septembre, les parlementaires européens ont ouvert la séance par une minute de silence pour les victimes du terrorisme et celles de l’Ouragan Irma. Ils se sont souvenus également des victimes de l’attentat du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis.

Le mercredi 13 septembre, je suis intervenu en plénière pour exhorter la Commission européenne à débloquer les fonds d’urgence et de solidarité pour venir en aide aux victimes de l’Ouragan Irma.

le jeudi 14 septembre le “mandat” de la nouvelle commission spéciale du parlement a été adoptée. Celle-ci vise à œuvrer pour la lutte contre le terrorisme. Elle compte 30 membres dont, une présidente et quatre vice-présidents. L’objectif de cette commission est de faire une expertise de l’envergure de la menace terroriste sur le sol européen, et démontrer les manques, faiblesses et divergences dans les mesures de lutte contre le terrorisme, et elle proposera des solutions.

De nouvelles procédures en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et à « augmenter les absorptions des forêts » pour la lutte contre le changement climatique ont été voté.

Enfin, les parlementaires européens ont adopté avec une large majorité pour faciliter l’accès à des biens et produits, tels que ” les téléphones, les distributeurs automatiques de billets, les distributeurs de titres de transport ou les bornes d’enregistrement” en conformité avec les normes européennes.

Mais le temps fort de cette session plénière était le lancement du débat le mercredi 13 septembre, par le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker qui a livré son discours annuel sur « l’état de l’Union » devant les parlementaires européens. Ce discours reflète sa vision pour le futur de l’Europe. Il a insisté sur les avancées que nous devons tous faire dans tous les domaines pour consolider l’Union sur des fondements de valeurs partagées.  Il a évoqué d’autres domaines tels que :

Le commerce international

Il a évoqué l’opportunité d’ouverture des négociations avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande et la possibilité de les conclure avant la fin de son mandat en 2019.

Les investissements étrangers

Dans ce domaine, le Président de la Commission européenne a annoncé la création d’un « cadre » européen sur le contrôle des investissements étrangers dans l’UE pour la protection les secteurs stratégiques quand une entreprise étrangère souhaite faire une acquisition stratégique.

Les travailleurs détachés

À ce sujet, la Commission européenne propose la mise en place d’une « autorité commune » visant à contrôler dans tout l’UE les mécanismes mis en place et qui encadrent les appels aux travailleurs détachés, afin de mettre fin au dumping social.

Le Cyber-sécurité et le terrorisme

En matière de lutte contre la Cyber-sécurité et le terrorisme, Monsieur Junker a proposé que soit créée une « Agence européenne de cyber sécurité, pour mieux se défendre contre ces attaques ».

La migration

Monsieur Juncker a annoncé que prochainement, la Commission présenterait des propositions axées sur les retours et renvois des migrants en séjours illégales. Il a évoqué la solidarité avec l’Afrique et la possibilité de « l’ouverture de voies de migration légale ».