Neuf régions ultrapériphériques européennes

L’Union européenne compte neuf RUP réparties sur 3 océans.


L’Union européenne compte neuf RUP, à savoir les cinq départements d’Outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe, la Réunion et Mayotte) et la collectivité d’Outre-mer (Saint-Martin) français, les deux régions autonomes portugaises (Madère et les Açores) et la communauté autonome espagnole (Les Canaries).

Localisation Chef lieu Superficie Population Index PIB/hab
Les Açores Atlantique Ponta Delgada 2 333 km2 242 600 13 700 euros/hab
Les Canaries Atlantique Las Palmas 7 447 km2 2 075 968 20 700 euros/hab
Madère Atlantique Funchal 795 km2 245 000 19 600 euros/hab
Guyane Atlantique Cayenne 85 533 km2 209 700 13 400 euros/hab
Guadeloupe Caraïbes Basse-Terre 1 702 km2 451 000 20 900 euros/hab
Martinique Caraïbes Fort-de-France 1 128 km2 395 000 20 600 euros/hab
Saint-Martin Caraïbes Marigot 53 km2 35 692 14 500 euros/hab
La Réunion Indien Saint-Denis 2 512 km2 786  200 17 100 euros/hab
Mayotte Indien Mamoudzou  376 km2  212 645 6 575 euros/hab

Les RUP regroupent plus de 4,5 millions d’habitants (moins de 1% de la population européenne) et dispose d’une superficie maritime de 25 millions de km2.

Les RUP font partie intégrante de l’Union européenne même si elles sont géographiquement éloignées du continent européen. Ainsi, elles sont soumises au droit communautaire. Cependant, eu égard à leurs spécificités, elles disposent de certaines adaptations et programmes spécifiques. Ce traitement spécifique des RUP au sein de l’Union européenne est reconnu par les traités (article 299§2 du traité instituant la Communauté européenne, et nouvel article 349 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne).

Les RUP sont de réelles richesses pour l’Union européenne. Elles permettent une présence stratégique de l’Union européenne dans les Caraïbes, l’océan Atlantique et l’océan Indien. De plus, elles offrent de merveilleux potentiels dans le domaine de la recherche et l’innovation pour l’Union européenne grâce notamment à une biodiversité exceptionnelle et un savoir clé dans les énergies renouvelables.

Les RUP au Parlement européen

Les députés originaires des RUP travaillent ensemble pour faire avancer les dossiers, notamment au sein del a commission parlementaire du “développement régional” qui traite les questions relatives aux RUP.


C’est principalement au sein de la commission parlementaire du Développement régional que les questions relatives aux RUP sont discutées.

Néanmoins, sur des sujets thématiques qui intéressent indirectement les RUP, d’autres commissions parlementaires peuvent être compétentes (notamment en matière agricole, ou encore de pêche).

Afin de mieux défendre et promouvoir les intérêts et les spécificités des RUP, les 9 Députés européens originaires des RUP européennes se sont réunis au sein de la Conférence des députés des RUP au Parlement européen.

Le FORUM de l’ultrapériphérie européenne

Tous les deux ans, depuis 2010, un FORUM de l’ultrapériphérie européenne est organisé, réunissant les membres de la Commission européenne, les Etats Membres et les RUP.


En 2008, la Commission européenne s’est engagée à organiser tous les deux ans un FORUM de l’ultrapériphérie européenne. Ce FORUM réunit les membres de la Commission européenne, les Etats Membres et les RUP, ainsi que les Députés européens.

Le premier FORUM s’est tenu les 27 et 28 mai 2010 à Bruxelles. Les députés européens des RUP ont été associés à l’évènement et une déclaration a été faite au nom de la Conférence des députés des RUP au Parlement européen.

Le deuxième FORUM s’est tenu du 2 au 3 juillet 2012 à Bruxelles avec pour titre “Ensemble vers l’Europe 2020”. Ce Forum avait pour objectif de définir la stratégie de l’UE envers ses RUP pour la période 2014-2020.

Le troisième FORUM s’est tenu du 30 septembre au le 1er octobre 2014 à Bruxelles . Ce Forum a permis d’échanger  sur la manière de conjuguer lesefforts afin d’atteindre les objectifs de la stratégie Europe 2020 et de créer des emplois et une croissance durable dans les RUP.